Cadran

Sébastien Bouchery

(Nouvelles Plumes - France Loisirs)

Prix des lecteurs France Loisirs 2016

 

Du jour au lendemain, la vie de Tony Stovak tourne au cauchemar : ses collègues, sa femme, son meilleur ami, ne le reconnaissent plus. Chez lui, un inconnu a pris sa place. Son abonnement téléphone, sa carte bancaire ne répondent plus. Et un mystérieux interlocuteur lui réclame quelque chose qu'il aurait en sa possession et l'appelle Monsieur Lawrence.

Tony à 24 h pour remettre cet objet dont il ignore tout et tenter de sauver sa peau et celle de sa famille.

 

Un suspens prenant. Aucun moment de répit n'est accordé au narrateur.

 

 

***

 

Du fond de mon coeur

Jane Austen

(le livre de poche - inédit)

 

Il ne s'agit nullement d'un roman de l'auteure qui aurait été caché jusqu'à présent mais, principalement, de lettres qu'elle a envoyées à 3 de ses nièces, Anna, Fanny et Caroline.

On y découvre une femme qui ne manquait certainement pas d'humour et qui avait un grand sens de la famille. On apprend, en partie du moins, ce qu'a pu être sa vie, ainsi que sa maladie.

La 2ème partie du livre contient les lettres que sa soeur Cassandra a envoyées à Fanny, la nièce préférée de Jane Austen, puis se termine par un portrait de Jane Austen que font, tour à tour et à la demande de leur frère Edward, Anna et Caroline, ainsi qu'un extrait d'une lettre que Fanny a adressée à l'une de ses soeurs, nettement moins bienveillante à l'égard de sa tante qui peut laisser un goût amer.

Heureusement, il a été décidé de finir sur une note plus positive : le portrait que dresse Edward sur sa tante Jane. 

 

***

 

La tête de l'emploi

David Foenkinos

(Editions j'ai lu)

 

Bernard, 50 ans, mène une vie paisible. Toujours amoureux de sa femme, Nathalie, il est conseillé financier dans une banque. Mais la crise passe par là, entraînant avec elle une suite d'évènement. A la banque, Bernard est d'abord rétrogradé avant d'être licencié pour faute. Sa femme le quitte et il est contraint de retourner vivre chez ses parents.

Parviendra-t-il à rebondir malgré tout ?

J'aime beaucoup le style d'écriture de David Foenkinos, à la fois simple, mais plein de poésie, avec une pointe d'humour... et des histoires que chacun pourrait vivre.

 

 

Bonne lecture et à bientôt.