Créer mon blog M'identifier

Mes lectures de septembre

Le 1 octobre 2017, 12:20 dans Livres 12

 

 

 

Bonjour à tou(te)s

 

Voici mes lectures du mois de septembre,

 

Comme vous pouvez le remarquer, j’ai retrouvé mon rythme de croisière.

 

Il faut dire que je n’ai plus aucun texte à corriger pour le moment et que je n’ai pas encore entamé un nouveau cycle d’écriture.

 

Par ailleurs, un petit souci au dos qui traîne depuis quinze jours m’oblige à me ménager et j’en profite donc pour m’adonner à un de mes loisirs préférés : la lecture.

 

 

 

 

La mère

 

Yves Viollier

 

Robert Laffont

 

Orpheline à 7 ans, Reine part vivre avec son père et sa sœur dans la famille paternelle.

 

Mariée trop jeune à un homme qu’elle n’aime pas, elle suit son mari loin des siens. Mère de 13 enfants qu’elle chérit, elle se dévoue à eux, taisant ses souffrances pour se conformer à ce qu’on attend d’elle.

 

Un roman court que l’on m’a prêté, d’une lecture simple. Le destin de beaucoup de femmes des générations précédentes.

 

 

 

 

Petits dérapages et autres imprévus

 

Mily Black

 

Editions Charleston (collection Diva Romance)

 

Une romance dans la pure tradition, un brin plus sexy néanmoins, facile à lire, drôle, pour une pure détente. Ce livre n’est sans doute pas très récent, je l’ai acheté chez Noz.

 

Louise évalue les hôtels de luxe en compagnie de son responsable, Francis, homme très séduisant dont elle est secrètement amoureuse. Mais son collègue a une règle : ne pas mélanger travail et plaisir.

 

Jusqu’à leur voyage qui les emmène en Floride. Louise se voit remettre une valise qui ne lui appartient pas, et comble de malheur pour elle, les tenues de ce bagage sont on ne peut plus sexy alors que Louise, particulièrement prude, ne porte que des tenues sages. Le nouveau look qu’elle arbore bien malgré elle laissera-t-il Francis indifférent ?

 

 

 

 

Brunetti entre les lignes

 

Donna Léon

 

Edition Points Policier

 

J’ai parfois suivi les enquêtes de Brunetti à la télé mais c’est la première fois que je lis un roman de cette série (offert à l’occasion de mon anniversaire).

 

Le personnage m’étant déjà familier, j’ai pu entrer dans l’histoire rapidement et comme il est question de livres, cela m’a d’autant plus inspiré. Bon ici, il est question de livres anciens que l’on dérobe ou vandalise mais l’amoureuse des livres que je suis considère un livre comme un objet sacré, qu’il soit ancien ou non.

 

L’enquête de Brunetti se corse lorsque le corps d’un homme, qui fréquentait assidûment la bibliothèque où l’affaire a commencé, est retrouvé assassiné chez lui.

 

 

 

 

La vie est facile, ne t’inquiète pas

 

Agnès Martin-Lugand

 

(pocket)

 

Suite du livre « les gens heureux lisent et boivent du café »

 

Diane est rentrée d’Irlande et se reconstruit une nouvelle vie. Elle achète « les gens »à ses parents, se laisse séduire par Olivier, délicat et attentionné.

 

Mais le destin la remet en présence d’Edward. Elle apprend de lui qu’Abby est au plus mal et décide de rendre visite à celle qui l’a accueillie et aidée en Irlande.

 

Diane se sent tiraillée par ses désirs profonds et ce qu’elle considère comme sa responsabilité.

 

 

 

La lecture est tout aussi plaisante que le 1er tome mais je dois dire que les tiraillements de Diane me laissent perplexe. Après le drame qu’elle a vécu dans « les gens » - la perte de son mari et de sa fille -  on pourrait logiquement s’attendre à ce qu’elle laisse avant tout parler son cœur plutôt que sa raison et qu’elle n’ait aucune hésitation.

 

Personnellement, je ne pense pas que j’en aurais beaucoup si je devais choisir entre l’homme que j’aime et qui m’aime et vivre dans un pays que j’apprécie plutôt que de vouloir continuer avec un homme pour qui on éprouve uniquement de l’amitié, même avec un boulot que l’on aime. Rien ne la retient en France si ce n’est son ami Félix et « les gens ».

 

 

 

 

Seulement si tu en as envie

 

Bruno Combes

 

(j’ai lu)

 

Stephen et Camille se sont connus ados. Elle a mis fin à leur relation mais lui n’a jamais pu l’oublier.

 

Lorsque les hasards de la vie la remettent sur son chemin, Stephen la recontacte.

 

Camille, qui n’est pas spécialement heureuse en ménage et qui traverse la crise de la quarantaine, se laisse séduire de nouveau avant de mettre un terme à leur liaison.

 

Après un passage à vide, Stephen décide d’écrire leur histoire et la lui envoie.

 

Une belle écriture, simple à lire. L’auteur a su se placer dans la peau de Camille avec facilité, semble-t-il. Encore un agréable moment de lecture.

 

 

 

Bonne lecture et à bientôt.

 

 

 

Une boîte papillon

Le 20 septembre 2017, 17:55 dans Création 7

 

Bonjour à tou(te)s

Pour changer un peu, je vous livre aujourd'hui l'une de mes créations réalisée en juin pour l'anniversaire de ma soeur qui adore les papillons.

 

 

J'avais trouvé ce modèle il y a pas mal de temps déjà sur le net alors que je cherchais pour l'anniversaire de mon fils et j'avais conservé cette idée dans un petit coin de ma tête.

 

Il faut : une feuille blanche pour le patron, une feuille de dessin de couleur pour le modèle même, de la peinture en relief pailletée, quelques gommettes et, découpé dans un courrier reçu par un magasin de VPC l'inscription dont j'avais besoin, ainsi que du papier de soie de couleur - ou non -

 

 

Un peu de pliage, de collage et le papier de soie glissé à l'intérieur.

On y cache ce que l'on veut : chocolats, bonbons, billet ou un "bon pour.." ou bien tout autre idée de votre choix.

 

*** 

 

Une autre année, j'avais réalisé pour cette même soeur, cette enveloppe avec de la colle pailletée, des papillons découpés dans un mag (mais on peut le faire soi-même sur du papier) que j'ai mis en relief, des fleurs et des strass que l'on trouve au rayon de loisirs créatifs.

 

 

 

 

A bientôt,

Mes lectures de l'été

Le 8 septembre 2017, 18:25 dans Livres 7

Bonjour à tous

 

Lola et Bertrand

 

Angélique Barberat

 

(Éditions Michel Lafon)

 

Si vous vous en souvenez, je vous ai déjà parlé il y a quelques mois de cela de son 1er roman, « l’instant précis où les destins s’entremêlent » que j’avais littéralement adoré.

 

Ici, le roman me semble un peu « fouillis » et, intercalé entre les chapitres, il y a l’histoire de cette maîtresse et de ses élèves dont on se demande ce qu’elle vient faire. J’ai fini le livre sans le savoir mais comme il y a une suite, peut-être en aurais-je l’explication (en fait aujourd’hui je peux vous dire non, il n’y a aucune explication).

 

Il n’en reste pas moins que ce livre est une très belle histoire entre un homme et une femme tout juste rencontrés mais unis par un lien que l’on sent puissant. Les personnages sont très attachants, comme pour son 1er roman.

 

 

 

 

 

 

Lola ou l’apprentissage du bonheur

 

Angélique Barberat

 

(Editions j’ai lu)

 

La suite, donc. On retrouve nos deux héros enfin réunis. Mais entre un divorce difficile et le passé d’otage de Bertrand, le quotidien entre les deux jeunes gens est parfois difficile. L’amour peut-il triompher de tout ?

 

Pas de réponse, comme je vous le disais plus haut, concernant les petits intermèdes entre deux chapitres de « Lola et Bertrand ». Là aussi, il y en a mais on en comprend mieux le sens lorsque Bertrand fait la connaissance d’Anya.

 

J’ai eu beaucoup de plaisir à lire ce 2ème tome, bien qu’il y ait des répétitions et qu’il traîne (peut-être) un peu en longueur.

 

J’ai hâte de découvrir son nouveau roman mais vu que j’ai déjà une PAL d’une vingtaine de livres, ce n’est pas pour tout de suite.

 

 

 

Une lettre en été

 

Debbie Macomber

 

(Editions Charleston)

 

J’ai déjà lu de cet auteur « Quand les anges s’en mêlent » (je vous en avais parlé sur le blog). L’écriture était agréable mais l’histoire d’anges un peu désuet à mon goût. J’ai tout de même acheté celui-ci (toujours chez Noz) et je ne l’ai pas regretté. J’ai beaucoup apprécié l’histoire de Jo-Marie qui tient une maison d’hôtes et de ses visiteurs.

 

Ellie, jeune femme de 23 ans, qui va rencontrer pour la 1ère fois un jeune homme rencontré sur le net sans savoir que cette histoire d’amour éventuelle va la confronter à son passé.

 

 

Et celle du couple formé par Maggie et Roy, qui tentent de reconstruire leur vie ensemble jusqu’à ce que Maggie se trouve confronter à un dilemme.

 

Sans oublier Jo-Marie et son voisin qui lui prêtent de nombreux coups de main.

 

C’est le 3e tome de la série « Retour à Cedar Cove » qui se lit indépendamment des autres et qui m’a donné envie de découvrir les deux premiers.

 

 

 

Amour, cupcakes et célébrité

 

Kathie Fforde

 

(France Loisir)

 

Cette romance n’a d’autres prétentions que de divertir et elle y réussit fort bien.

 

Les proches de Zoé l’ont inscrite à un concours télé de cuisine pour amateur (très tendance en ce moment). Elle y fait (entre autre) la connaissance de Gidéon, membre du jury de l’émission. Entre eux, l’attirance est presque immédiate mais tout rapprochement entre eux un contraire à l’éthique d’un tel concours.

 

Et c’est justement ce côté qui me chiffonne dans l’histoire. Au vu des caractères des protagonistes, l’attitude de Gidéon (mais aussi celle de Zoé qui veut gagner ce concours) laisse un peu perplexe.

 

Malgré tout, j’ai passé un très agréable moment et je le relirai avec plaisir dans quelques années.

 

Quand je l’ai acheté, la vendeuse m’a dit que c’était un bon choix. Elle ne s’est pas trompée d’autant qu’il convenait à mon humeur actuel.

 

 

 

A l’aube, l’espoir se lève aussi

 

Belva Plain

 

(Pocket)

 

Je pense avoir déjà lu ce livre, prêté par ma cousine, il y a de cela de nombreuses années. En tous cas, j’ai été contente de le lire. Beaucoup d’émotion, du suspens. On a hâte de s’y replonger et de tourner les pages avec avidité.

 

Alors que leur fils Peter est en train de mourir de la mucoviscidose, Arthur et Margaret Crawfield apprenne, 19 ans après, qu’un échange de bébé a eu lieu à la maternité.

 

Après le décès de leur fils, ils entament des recherches pour savoir ce qu’est devenu leur « vrai » fils, chamboulant ainsi la vie de l’autre famille. Bud, le père, qui refuse la vérité. Laura, la mère, écartelée entre le bonheur de sa famille et son empathie pour les Crawfield, ainsi que son désir de savoir comment était son véritable fils qu’elle n’a pas connu. Elle sera heureusement soutenue et aidée par Ralph Mackenzie, l’avocat des Crawfield, dont elle n’est pas insensible au charme. Et bien sûr, Tom, le fils, dont la vie est totalement bouleversée par cette révélation, d’autant que sa famille d’origine est juive alors que lui-même prônent des idées antisémites.

 

Bonne lecture,

Voir la suite ≫